ARC MLC EMDR
Désactivation Multi-sensorielle - EMDR

Qu’est-ce que L’EMDR-DMS ?



L’EMDR fait appel aux mouvements des yeux, avec la Désactivation Multi Sensorielles (DMS) nous utilisons non seulement les mouvements alternatifs des yeux, mais également des stimulations auditives et kinesthésiques.

L’EMDR est notamment couramment utilisé, avec de grands pourcentages de succès dans les cas suivants :

Peurs fortes et inexplicables - Victime des abus sexuels
Victime ou le témoin d’un crime ou d’un grave accident
Survivants à une catastrophe naturelle - Èvénement traumatisant
Crises d’angoisse - Phobies - Irritabilité - Insomnie - Flash-back
Difficultés de concentration - Difficultés sexuelles
Humeur dépressive - Mauvaise image de soi
État d’alerte permanent - Difficultés pour faire confiance aux autres - Peur de rester seul(e)...



L'EMDR est devenu l’une des méthodologies de traitement les plus efficaces de l’État de Stress post-traumatique. L’EMDR repose sur le constat que le simple fait de verbaliser le traumatisme n’est pas suffisant pour dépasser celui-ci. Une des difficultés du traitement est qu’une personne traumatisée met généralement en place une stratégie d’occultation et d’évitement, pour ne pas être sur-traumatisée. Ce dispositif de sauvegarde permet au traumatisme de perdurer et génère des symptômes problématiques.

L'EMDR consiste en un protocole d’hypnose fractionnée rassurant qui permet à la personne d’intégrer petit à petit l’expérience traumatique et de digérer le trauma. Cette mise en contact avec le trauma sollicite non seulement le registre verbal, mais tous les registres sensoriels : perceptions visuelles, auditives, kinesthésiques, olfactives, et gustatives. Cela inclut également les pensées, les émotions ainsi que les sensations corporelles actuelles.

Lors de stimulations sensorielles bilatérales alternées, alors que le patient est en contact avec le trauma, son cerveau fait des associations libres. Des connexions mnésiques (mémoire implicite/explicite, procédurale/déclarative) et informationnelles se réalisent ce qui permet de dépasser l'événement traumatique. Le souvenir traumatique est alors réinséré dans le processus de synthèse de la mémoire épisodique. Le traumatisme est alors « digéré » et devient un souvenir résolu.
Thérapeute/Praticienne
Lydia LEDOUBLE
Ostéopathe D.O.


Av. des Grenadiers, 8
B-1050 Bruxelles
Belgique
Tél: +32 (0)2 660 55 53
Gsm: +32 (0)475 806 283
trans.pers@skynet.be
© 2010
Créer un site avec WebSelf